13/05/2018

Le nigérian ODOH OCHE sur la colline du Mont Fébé

DSC_7388.JPGLes lampions de la 9ème édition du tournoi international de golf de Yaoundé se sont éteints au petit matin de ce dimanche à Yaoundé par une soirée de gala ouverte aux initiés et aux invités spéciaux parmi lesquels Patrick Mboma Ndem, l’ancien footballeur international camerounais.

DSC_7471.JPGSur le plan purement sportif, le titre de vainqueur est revenu pour la troisième fois au nigérian ODOH OCHE Andrew. Ce dernier a, par sa constance, réussi à placer les bonnes balles au moment  et à l’endroit où il fallait. Il a su utiliser tous les paramètres nécessaires pour arriver à la victoire finale. Toujours classé dans le trio majeur de la compétition   . Cette édition était relevée aux dires des observateurs. A voir l’écart de points entre le premier et le deuxième (trois), entre  ce dernier et le  troisième (un seul), le troisième et le quatrième, un seul également. Après le Cut (tamis) qui a eu lieu vendredi, quinze parmi les trente qui ont pris le départ, se sont qualifiés pour l’avant dernier acte. On dénombrait deux nigérians (Odoh Oche et Willy Gift), deux ivoiriens (Dziezou Kouassi Romaric et Kouamé Kouakou), un gabonais (Moukagni Brice) et dix camerounais. Le classement final à l’issue des quatre tours de compétition donne : le nigérian Odoh Oche en tête avec un cumul de 286 points, l’ivoirien Kouamé Kouakou en seconde position avec 289 points, un autre ivoirien Dziezou Kouassi fait 290 points et se classe troisième, le camerounais Désiré EBELA  suit avec 291 points. Brice Moukagni du Gabon vient en dixième position avec un cumul de 303 points.

ODOH OCHE Vainqueur.JPGL’autre ressortissant du pays des panthères  à savoir WAGA Fernand a été éliminé au premier tour. Le vainqueur empoche la somme de six millions de francs CFA.   ODOH OCHE Andrew le vainqueur de cette édition  a remporté cette compétition en 2014 et en 2015. Il annonce sa présence au tournoi de Libreville le week-end prochain. D’autres participants de l’Open de Yaoundé seront aussi à Libreville, à l’instar de Kouamé Kouakou. La compétition qui s’est achevée hier sur les hauteurs du Mont-fébé à Yaoundé ne concernait pas seulement les professionnels. Il y avait des amateurs, des dames et des enfants. Ainsi, quatre ressortissants gabonais se sont exercés dans la deuxième catégorie avec des fortunes diverses. Louis Léon Lobo par exemple n’a pas franchi le premier tour. Il  s’est classé seizième, Etienne Mvoula le meilleur parmi eux a occupé le douzième rang.  Les deux autres,  Louis François MOUSSADOU, et Jean-Pierre LAVIGNE, tous du golf club de Moanda sont aussi passés à la trappe. La compétition des  amateurs a été remportée par l’américain Soderland Brian suivi du camerounais Fokou Kevin et du nippon Okamura Kunio. La cérémonie de clôture de cet open était présidée par monsieur Oumarou Tado, le secrétaire général du ministère des sports et de l’éducation physique qui avait à ses cotés, quelques cadres de son département, notamment Bela Eves le dag, ou encore monsieur Sango Léon.

Etienne-Didier ONANA(c) WhatsApp 670 31 11 28/ 694077525

 

19:19 Écrit par casic dans Actualités, Associations, Golf | Tags : open golf de yaoundé, golf, gabon golf, congo golf, golf en rdc, golf au cameroun | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Ils ont dit...que...

DSC_7673.JPGKakeu Adolphe (Entraineur Copacabana) : « le gala de ce soir a été une réussite, les enfants ont aussi apprécié, ils se sont donnés à cœur joie par rapport au manque de compétitions, certains étaient à leurs début, ils ont montré leur niveau et je vois déjà ce que je pourrais rectifier demain, les anciens ont su tenir aussi leur place,  ils ont démontré leurs connaissances, en général, le niveau était moyen, Copacabana  bc se situe dans le travail à long terme, nous travaillons sans arrêt, c’est ce qui explique le grand nombre de boxeurs que nous encadrons chaque jour. Nous nous disons que tous les jours, on a besoin d’un nouveau boxeur. Si nous avions baissé les bras, nous n’aurions jamais eu des boxeurs comme Arsène Foukou ou Wilfried Seyi. Nous préparons le gala du 26 mai prochain ».

DSC_7648.JPGMfoula Valère Guy (trésorier de la ligue départementale de boxe du Mfoundi) : nous sommes heureux du bon déroulement de ce gala. Nous avons traversé une longue période d’inactivité à cause des problèmes qui règnent dans le milieu de la boxe. Il y avait des incompréhensions avec la fédération et le département du Mfoundi, maintenant que les choses reprennent, nous avons décidé d’organiser ce gala pour qu’on voit un peu le niveau. Dix huit combats, c’est une démonstration et une preuve que notre département a des ressources et de la matière. Les résultats de ce soir nous montrent que tout sera  bon dans les prochains jours. Nous avons apprécié les réactions du public. Il est venu nombreux, nous ne nous y attendions pas.  C’est une autre preuve que le noble art a un public. Les combats étaient d’un niveau relativement bon. Nous avons espoir que quand les choses auront véritablement repris, la boxe dans le Mfoundi ira très loin. Tout ce que nous souhaitons maintenant, c’est que la fédération nous laisse travailler afin que la boxe redécolle véritablement dans notre département qui quand même celui qui abrite le siège des institutions. Il faudrait une hiérarchisation au niveau des performances, une traçabilité dans le déroulé de la carrière de ces boxeurs. Nous sommes à la base, le boxeur devrait partir de la base pour le sommet ».

DSC_7646.JPGTsala ayissi (président de la ligue départementale de boxe du Mfoundi) : «  Je suis un président satisfait ce soir. La boxe dort dans notre département depuis quelques temps à cause de certaines contingences. J’ai pris mes responsabilités avec mon équipe pour faire revivre la boxe comme vous l’avez observé aujourd’hui. Nous avons eu dix-huit combats, vous avez vu le nombreux public qui est venu et sa réaction. Le 26 mai vous verrez encore, après nous irons dans chaque arrondissement du département.  Nous devons avoir des champions départementaux qui seront déversés à la région. Les meilleurs pourront continuer plus loin, nous représenter dans les compétitions  internationales. Voilà notre objectif principal. Le boxeur, c’est chaque fois qu’il est monte sur le ring qu’il se jauge et s’améliore. Il connait ses défaillances et cherche à les corriger. Chacun va se défoncer aux entrainements désormais. Je saurais me décourager malgré les nombreuses difficultés que nous rencontrons  ». 

Propos recueillis par :

Etienne-Didier ONANA (c) Whats 670 31 11 28 /694077525)

DSC_7566.JPGPhotos : Thomas DJONOU

12:16 Écrit par casic dans Actualités, Associations, Boxe | Tags : boxe, département, mfoundi, ligue départementale | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

12/05/2018

Reprise du championnat de football ligue I

Nouveau document 2018-05-11.pdf

02:43 Écrit par casic dans Actualités, championnat professionnel | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

11/05/2018

Les camerounais font le plein des trous.

DSC_6574.JPGDix professionnels camerounais font partie des quinze golfeurs qui ont échappé au Cut ( Tri) qui s'est déroulé hier à l'issue de la deuxième journée de cette 9ème édition de l'Open International de golf de Yaoundé. Ils ont démontré par là, leur véritable volonté de remporter cette compétition malgré la menace de leurs adversaires. On peut citer entre autres ODOH OCHE le nigérian, les deux ivoiriens Kouamé et  Romaric. En embuscade, il y a le gabonais Moukagni Brice qui nourrit aussi des ambitions. Cette compétition au niveau élevé d’après les spécialistes pourrait connaitre des surprises. Le programme de ce jour prévoit la troisième journée en pro et la deuxième série en dames et messieurs des amateurs.

DSC_6718.JPGNous avons rencontré le gabonais Brice MOUKAGNI dès la publication des résultats du Cut.

«  Je suis surpris par la bonne nouvelle que vous m’annoncez, non pas que je n’espérais pas me qualifier pour l’avant dernière phase, mais par ce que la  fatigue éprouvée le matin a quelque peu laissé sur le doute. Vous savez, c’est pour la seconde fois que je participe à ce tournoi et ça ne c’était pas bien passé. J’avais terminé au bas du tableau. Pour cette neuvième édition, le suis arrivé un peu tard, j’ai commencé le tournoi vite fait, bien fait comme ça, j’ai fait 76,  aujourd’hui à cause de la fatigue j’ai fait 78. Je suis content de passer le CUT comme vous me l’annoncer, et satisfait d’être là. Je suis content d’être parmi les premiers, j’espère que ce vendredi, au mouving- day, je vais bien gérer la partie, pour terminer pourquoi pas cinquième ou troisième à la fin du tournoi.

Comment trouvez-vous le niveau ?

Par rapport à l’année dernière où le niveau était haut, je pense qu’il n’y a pas beaucoup de monde, à peine 29 professionnels. Mais, le niveau il est là, les gars jouent bien au golf, je pense que les leaders sont là et se manifestent par de bonnes performances. Nji Presley le camerounais, Odoh Oche le nigérian, ils sont là et haussent le niveau.

Comment allez-vous aborder la partie ?

Je vais aborder sereinement la troisième phase ce matin, comme un golfeur bien préparé, tout gentiment, je vais aborder le parcours, j’irai doucement, prendre ce qui vient. Je ne vais pas trop forcer, je n’irai pas trop vite, si on le fait sur ce parcours, on risque prendre des buggies. Il faut bien gérer le parcours, sachant qu’il y a encore deux journées.   Au golf, il n’y a pas de magie. Le golf, c’est le joueur, c’est la gestion du parcours. ça dépend de la stratégie que tu mets en place et tu la maintiens. Tu ne peux pas dire que tu iras très vite, que tu iras à l’attaque ou n’importe comment. Il suffit de poser la balle au bon endroit et rentrer tout ce qui est important. Je suis dixième ce jeudi,  aujourd’hui vendredi, je pourrai faire mieux. Comme dit l’adage, c’est après le bal qu’on paye l’orchestre ».

Mercredi, Brice MOUKAKGNI a fait 40 à l’aller et 36 au retour. Il s’est classé 6ème.  Quant son compatriote WAGA Fernand, il a occupé le 19ème rang et est éliminé. 

Propos recueillis par Etienne-Didier ONANA

CLASSEMENT  GENERAL BRUT (CUT)

Rang

Nom & prénom

Club

09/05/2018

10/05/2018

1

Nji Presley

Cameroun

73

75

2

EBELA Désiré

Cameroun

71

73

3

ODOH  OCHE

Nigeria

71

74

4

DZIEKOU KOUASSIRomaric

Cote d’ivoire

71

74

5

KOUAME KOUAKOU

Cote d’ivoire

74

72

6

Willy Gift

Nigeria

73

73

7

NKE Jean-Marie

Cameroun

78

72

8

MANGA FOUDA Léopold

 Cameroun

75

75

9

Tata Lesly

Cameroun

77

75

10

MOUKAGNI Brice

Gabon

76

78

11

BOULA BOULA Michel

Cameroun

77

78

12

KIMBI  Divine

Cameroun

77

78

13

MEGWE Yves

Cameroun

77

79

14

NLOGA Pierre

Cameroun

77

79

15

ONDOBO Augustin

Cameroun

76

80

 

10/05/2018

Les premiers résultats

La première journée du tournoi des professionnels s'est disputée hier. la compétition est serrée et les camerounais  à l'exemple d' EBELA, affichent leurs ambitions.

Ci-dessous, les résultats d'hier et le programme des départs du jour.

DSC_7046.JPGDSC_7045.JPG

DSC_7047.JPG

Etienne Didier ONANA

12:07 Écrit par casic dans Actualités, Golf | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg